Buffer va se transformer en gestionnaire de réseaux sociaux

On connaît l’outil Buffer pour publier et partager ses différents flux, mais bientôt ce sera bien plus que ça…

Tout a commencé en novembre 2010 pour Joel Gascoigne et Leo Widrich, expatriés à San Francisco. C’était au début un simple outil de partage, mais en y ajoutant la planification des statuts sur les différents réseaux sociaux (Twitter, Facebook, LinkedIn).

Puis aujourd’hui, Internet a changé, évolué et Buffer (Google Play, App Store) également : il s’agit d’une équipe de 75 personnes, dispersées dans 50 villes autour du globe avec 4,5 millions d’utilisateurs et plus de 14 millions de dollars de recettes annuelles.

L’outil prend un tournant en faisant progresser son offre : d’ici quelques mois, Buffer se transformera en véritable plateforme pour les réseaux sociaux et autres community managers.

• Le Buffer « original », celui que l’on connaît actuellement, deviendra Buffer Publish. Son but restera le même, celui de créer, planifier et publier. D’ailleurs, la partie statistiques, déjà présente, sera conservée.

• Un outil permettant de répondre aux demandes sur ces réseaux sociaux et via un seul endroit se nommera Buffer Reply (anciennement Respondly, acquis en 2016). Il est d’ores et déjà en version d’essai.

Buffer Analyze s’occupera, comme son nom l’indique, des statistiques : analyser et comprendre les données une fois les statuts publiés, élément-clé de toute stratégie. Un « early access » peut être demandé via ce lien.

L’équipe s’est rendue compte que depuis quelques années, certains clients quittaient l’outil pour une raison bien précise : parce qu’il n’y avait rien derrière le partage, l’engagement et les statistiques étaient particulièrement absents du tableau.

Buffer a donc pris les devants en modifiant totalement leur vision et en incluant dans leur schéma ces 2 paramètres manquants, afin de créer une stratégie des réseaux sociaux du début à la fin.

Dans les cartons de Buffer, un Buffer Ads – outil de gestion de publicités – qui pourrait également voir le jour… un jour.

Pour Buffer, il s’agit clairement de faire de l’ombre à des plateformes type Agorapulse, Sprout Social ou Hootsuite. Ceci étant, il sera très tendu de, déjà faire ses preuves, et de deux, marcher dans les plates-bandes de sociétés déjà bien implantées dans la gestion « 360 » de réseaux sociaux.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *